Les pages d'anesthésie de Jacques

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Le laryngospasme

Envoyer Imprimer PDF

Définition :


Fermeture spasmodique des muscles adducteurs du larynx avec obstruction plus ou moins complète des voies aériennes par contracture du larynx.
Le spasme laryngé est un réflexe de protection.

Survenue :


Anesthésie trop superficielle.

Prophylaxie du laryngospasme :


• Eviter toute stimulation ( exple : canule de guedel , aspirations) lorsque que le plan d’anesthésie est superficiel.
• Utiliser le Sevoflurane pour les inductions, pas d’autre halogéné
• A la fin de l’anesthésie laisser l’enfant se réveiller complètement sans aucunes stimulations ou extubation sous anesthésie profonde lorsque l’enfant est en ventilation spontanée et qu’il a retrouvé la moitié de son volume courant puis mise en décubitus latéral .
• Récuser les enfants enrhumés.

Thérapeutique :


• Ventilation au masque facial en O² pur (pression positive et luxation mandibule)
Si pas d’amélioration (éventualité rare)
• Approfondir l’anesthésie
• Curarisation par succnylcholine ( 1mg/kg) ou mivacron (02mg/kg)
• Intubation et assistance respiratoire.

Mise à jour le Mercredi, 24 Juin 2009 19:17  
Google
 

Textes relatifs à la profession

Espace Webmaster

Facebook Twitter More...

Nous avons 16 invités en ligne