Les pages d'anesthésie de Jacques

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

L'hyperthermie maligne.

Envoyer Imprimer PDF
Ayant eut aprés 6 mois de DE a gérer avec le MAR une crise d'hyperthermie maligne typique. Je met en ligne ce petit topo car cela peut aussi vous arriver!!!

Definition: Hypercatabolisme paroxystique des muscles striés sans atteinte de la jonction neuromusculaire, touchant les sujets jeunes, ASA I, pour des interventions souvent bénignes.

Signes cliniques de la crise d'HTM :

- Acidose mixte : augmentation de la PetCO2 >50 mmhg, en 5minutes entraînant un décès rapide par augmentation du métabolisme du muscle.

- Rigidité musculaire : spasme des masséters.

- Signes cardiaque :- tachycardie >150 bat/minute.

- trouble de rythme.

- Hyperthermie : 1° toutes les 5 minutes.

- Rhabdomyolyse :- augmentation des CPK.

- Myoglobinurie.


il existe une forme frustre entraînant une contracture musculaire sans augmentation de la PetCO2.


Traitement de la crise :

- Donner l'alerte - Arrêter les agents déclenchants, les halogénés.

- Demander au chirurgien la poursuite rapide de la chirurgie pour avoir une femeture la plus précose possible.

- Hyperventilation en O2 pur jusqu'à augmenter le volume minute par 3 sur la suppléance de gaz.

- Purger le respi, changer les tuyaux, la chaux sodée, voire le ventilateur.

- Dandroléne 2,5 mg/kg en 5 minutes . 60 ml d'eau distillée par flacon de 20 mg.

si possible sur un cathé central.( La préparation ne se faisant que par une ou des personnes désignées)

- Réinjection de 1mg/kg jusqu'à 10mg/kg toutes les 10 minutes jusqu'à température normale.

- Refroidir +++ ( arret du Ringer lactate et remplir avec du serum physio glacé,puis des que possible refroidissement par conduction et convection ).

- Corriger l'acidose.

- Surveiller la kaliémie, calcémie, CPK, Gazo, Coagulation.

- Diurèse horaire>50ml, remplissage si besoin.

 

Prise en charge d'un patient connu d'HTM :

- Prise en charge psychologique.

- Pas d'ambulatoire.

- Tuyaux du respirateur neuf, purge par 5 litres pendant 12 heures.

- Monitorage du CO2 et de la température.

- Stock de Dandroléne dans le bloc.


Agents interdits :

- Halogénés ( on enlève la cuve)

- Succinylcholine

- Kétamine

- Sympathomimétiques

- Calcium

- Digitalique

- Bases xanthiques

- Atropine

- Antagonistes curares et morphiniques

 

PROTOCOLE HYPERTHERMIE MALIGNE

Signes : 

Hypercapnie +++ ( signe le plus sensible et le plus précoce)

Rigidité sans tremblements.

Tachyarythmie.

Hyperthermie (signe le plus tardif).

C. A.T :

  • ALERTE +++++++, Arrêt de la chirurgie si possible
  • Arrêt des halogénés (et succinylcholine). Relai Propofol IV.
  • Changer tout le circuit y compris la chaux sodée voire le ventilateur.
  • Enlever la cuve d’halogéné.
  • Ventiler en O2 pour augmenter la ventilation minute par 3 et augmenter le débit de gaz frais ≥ 10 L/min.
  • Refroidir par toutes les moyens possibles.
    • Arrêt du ringer lactate ; mettre du sérum physiologique glacé IV et irrigation des cavités (sauf thorax).
    • Refroidissement de la peau ( par conduction et/ou convection).

INJECTION EN I.V STRICT DE  DANTROLENE
DANTRIUM *

FLACON DE 20 MG DE LYOPHILISAT A DILUER DANS 60 ML D’EAU PPI soit 0.3mg/ml

(Une ou plusieurs personnes doivent s’en occuper et ne faire que ça)

Posologie :

1ère injection : 2,5 mg / kg (soit 8ml/kg)===> réponse rapide

Si inefficace è renouveler 1mg/kg (soit 3ml/kg) toutes les 5 à 10 minutes jusqu’à 10 mg / kg maxi


EN PLUS :

Bicar à 1,4 % : 1 à 2 mmol / kg ( 1g de bicar = 12 mmol)
soit 5 à 10 ml/kg

Surveillance :

  • Température centrale et non rectale
  • PetCO2
  • Diurèse (pose d’une S.A.D / diurèse forcée  ≥ 2ml / kg / h)
  • Kaliémie, CPK, Calcémie
  • Gaz du sang, PH
  • B.C
 

Dr Beaujard
Dr Gonnu-Levallois
Dr Pic
Jacques Isoard

Mise à jour le Mercredi, 24 Juin 2009 19:06  
Google
 

Textes relatifs à la profession

Espace Webmaster

Facebook Twitter More...

Nous avons 12 invités en ligne